Best Of de la rédaction

bestof2016

Parce qu’un Best Of 2016 se doit de voir mourir l’année afin d’être le plus exhaustif possible (et accessoirement parce que les auteurs sont aussi pris par d’autres obligations plus terre-à-terre), voici ce que nous considérons comme le meilleur de cette année écoulée.

THOMAS G.

Jamie T – Trick

Le britannique né à Wimbledon en 1986 nous propose ici son dernier album nommé « Trick «  pour ses 30 ans. Un condensé du talent de Jamie T, un mélange de rock, de pop et de hip-hop. Le tout s’enchaîne à merveille et s’écoute sans modération. C’est avec difficulté qu’il a fallu choisir un titre pour éveiller votre curiosité mais je vous propose donc de découvrir « Drone Strike ».

Kate Tempest – Let Them Eat Chaos

Découverte des transmusicales de Rennes 2014, Kate Tempest nous livre son troisième album intitulé « Let Them Eat Chaos ». La britannique âgée de 31 ans propose un hip-hop engagé et poétique traitant des déviances de notre société actuelle en s’appuyant sur ses qualités de slameuse et son accent So British. Voici pour vous « Ketamine For Breakfast ».

Larry Gus – I Need New Eyes

Le phénomène grec de 33 ans sort son dernier album intitulé « I Need New Eyes » fin 2015 mais j’ai tout de même souhaité l’inclure dans cette playlist. A l’origine informaticien et passionné par les algorithmes, Larry Gus est le seul maître à bord et coupe, colle, assemble des bouts de musiques pour délivrer une pop aux influences ethniques. Son talent lui a valu une place au chaud sur le label DFA Records. Je vous laisse juger par vous-même avec en écoutant « Set Of Replies ».

Lewis Del Mar – Lewis Del Mar

Duo tout droit sorti de New York, voici le premier album éponyme de Lewis Del Mar. Composé de Danny Miller à la guitare et au chant et de Max Harwood à la batterie et également producteur du groupe, leur style indie-pop-folk nous rappelle le talentueux Alt-J. Voici donc pour vos oreilles « Loud(y) ».

Baby Strange : Originaire de Glasgow, le trio de Baby Strange s’est formé en 2012 et sort son tout premier EP intitulé « Want It Need It ». Leur rock garage aux influences pop punk leur ont permis de jouer les premières parties aux côtés de Slaves et de Palma Violets. La preuve en est, voici pour vous le titre « Pleasure City ».

RODRIGUE M.

Fat White FamilySong For Our Mothers

Après l’abrasif Champagne Holocaust, les membres de Fat White Family ont confirmé tout le bien que je pensais d’eux dans Songs For Our Mothers, que l’on peut écouter en boucle. Un album en opposition, plus posé, hypnotique voir mélodique et bien sûr provocateur : «Songs For Our Mothers est une invitation, envoyée par détresse à danser sur le rythme de la haine humaine… ».  

PJ HarveyThe Hope Six Demolition Poject

Cinq ans après le superbe Let’s England Shake, PJ Harvey nous a donc offert un 9ème album. Pour The Hope Six Demolition Poject, Polly Jean Harvey a couru le monde pour livrer un album politiquement engagé. Le nom lui fut inspiré après son voyage à Washington où le projet « Hope VI » visant à démolir des taudis situés en zones d’extrême pauvreté, avec l’impossibilité pour les résidents de se reloger dans des logements rendus trop chers…« They’re going to build a Walmart here », le premier refrain de l’album donne le ton de cet opus.

La Femme Mystère

Tout a pu être dit sur ce groupe tant leur album était attendu… En tout cas, pour leur retour La Femme n’a pas déçu, bien au contraire, ils ont confirmé en étant toujours aussi créatif. Un album riche et interprété avec panache en live!

Hinds Leave Me Alone

Deux guitares, une basse et une batterie au service d’un quartet féminin plein de fougue, qui avait séduit le public de La Route du Rock et du Pitchfork 2015. Premier album sorti donc début 2016 sur Burger Records, pour ses madrilènes qui incarne la nouvelle génération garage espagnole. Un vent de fraicheur.

SuunsHold/Still

Les 4 canadiens de Suuns continuent de repousser les limites de leurs univers musical avec un 3ème album en 10 ans d’existence. Mélodieux et puissant, Hold/Still (se tenir / tranquille) nous entraine dans un voyage particulier accompagné de guitares saturées, de rythmiques et voix hypnotiques formant un ensemble homogène et mélodieux !

PIERRE-YVES G.

Kevin Morby – Singing Saw

Avril 2016. Kevin Morby a déjà tué le jeu en sortant Singing Saw. Excellent album, qui prend encore plus de force sur scène. Des mélodies imparables, et une osmose chant / musique indéniable. Longue vie à Kevin Morby!

La Femme – Mystère

Difficilement classable dans une catégorie bien précise, la musique du nouvel album de La Femme continue à nous faire voyager dans le méandre de leurs influences. Une continuité certaine avec le travail précédent (normal, puisque certains morceaux sont même antérieurs à la sortie de Psycho Tropical Berlin) qui élève encore un peu plus le groupe.

Teleman – Brilliant Sanity

Second opus pour le groupe britannique. Découvert cette année pour ma part, j’ai donc eu la chance de me plonger dans leur discographie, naissante mais entêtante.

The Radio Dept. – Running Out Of Love

4ème album des suédois, que je découvre sur le tard encore une fois. Leur univers froid et mélodieux m’a tout de suite plu, accrocheur et sophistiqué.

Dinosaur Jr. – Give A Glimpse of What Yer Not

Toujours en pleine forme, Jay Mascis et sa bande arrivent encore à surprendre après 11 albums et un break de presque 10 ans entre 97 et 2006. On retrouve ici ce qui a fait leur succès, et pourtant chaque morceau reste une découverte.

MATHIEU L.

Eartheater – Metalepsis

Babyfather – BBF Hosted By DJ Escrow

Kedr Livanskiy – January Sun

Miike Snow – III

Agar Agar – Cardan EP

Et pour apprécier pleinement, voici la playlist youtube qui associe le son ET l’image!

La Femme : « Mystère »

La-femme

Après le succès mérité de l’album Psycho Tropical Berlin, le groupe français La Femme sort ce 2 septembre leurs deuxième album intitulé Mystère. On y retrouve tout l’univers foisonnant du groupe avec, en prime, des accents psychédéliques. On vous propose donc d’écouter les 2 single Ou va le monde? et Sphynx, et en cette période de rentrée le titre Septembre.



 

Le Vasco

le_vasco_epLe Vasco est un groupe français qui nous vient de l’Essonne. Il a beaucoup fait parler de lui en 2013 et commence l’année 2014 avec beaucoup d’ambition comme en témoigne la sortie de leur nouvel album « Passion Things« . Le groupe est composé de 5 membres: Louise (chant), Baptiste (guitare), Nicolas (saxophone), Raphaël (sampler) et Niels (clavier). Leurs influences sont multiples et variées, de « Death Grips » à « James Blake« , en passant par « Odd Future » ou encore « Flying Lotus« . C’est pourquoi nous aurions tort de classer Le Vasco dans un tiroir musical bien défini. Pour faire court, le groupe s’inspire majoritairement des styles pop-rock, trip-hop, punk et hip-hop… De quoi aérer vos oreilles!

Le Vasco est né d’une collaboration qui dure depuis plus ou moins 5 ans maintenant. Avant cela, le groupe comprenait également un batteur et donnait davantage dans le Funk/Soul. Alors comment s’est opéré un tel bouleversement? Les membres de ce projet sont tous issus du conservatoire de musique (Jazz) et c’est notamment au travers de l’enseignement des musiques improvisées, animé par Marc Baron, que leur approche a profondément évoluée pour s’affranchir des codes musicaux. Ils ont alors abandonné leurs projets amateurs respectifs pour se consacrer entièrement à une toute nouvelle expérience. Expérience qui prendra par la suite le nom de « Le Vasco« , inspiré d’une pièce de théâtre de Georges Chiadé « Histoire de Vasco« , écrite dans les années cinquante.

Ils sortiront ensuite leur premier EP « Le Vasco » fin 2012. Cet EP au style atypique et dynamique, portera très vite ses fruits car le groupe est rapidement repéré et sollicité pour participer au « Printemps de Bourges » puis aux « Transmusicales » de Rennes. Le Vasco sera également sélectionné par le « Fair 2014« , au même titre que « Fauves », et bénéficiera donc d’un accompagnement professionnel tout au long de l’année 2014 pour mener à bien le projet. Les groupes tels que « La Femme » et « Stupéflip » ont également été sélectionnés par le passé (dédicace a tous les lapins au passage!).

Le Vasco créé ses titres en laissant chaque instrument s’exprimer un à un, jusqu’à obtenir une ambiance qui ne correspond à aucun code mais simplement aux goûts du groupe. Louise s’inspire ensuite de cette nappe pour y apposer ses paroles d’une voix qui s’adapte aussi bien au punk qu’au trip-hop. C’est ainsi que naîtra leur premier album fin 2013 « Passion Things« . Toujours inclassable… Toujours fascinant…

Pour les découvrir et vous faire une idée du talent qui se cache chez Le Vasco, je vous invite à visiter leur site levasco.com, sur lequel vous retrouverez l’ensemble de leur discographie en téléchargement gratuit. En attendant, nous avons sélectionné 3 titres qui donnent un bel aperçu de la patte Le Vasco