Courant d’Air #1428

CourantdAir1428

Voici le Courant d’Air de cette semaine les petits lapins! Cette sélection est composée de petites nouveautés bien évidemment, de quelques titres d’artistes qui refont surface et d’un hommage, le tout accompagné de leurs clips respectifs.

The Child of Lov – « Heal »

The Child of Love est un artiste néerlandais récemment décédé de complications liées à une lourde opération du coeur. Il venait à peine de sortir son album éponyme félicité par la presse unanime, et devait donner à son public son tout premier concert. Petit génie de la soul mêlée de funk et de pop, voici pour vous »Heal« …

CongopunQ – « Trip With Me »

CongopunQ est né de la rencontre de Cyril Atef, batteur de Bumcello, et du performer Dr.Kong en 2005. Le premier s’occupe du son et le second vient enflammer le public en se trémoussant sur scène dans un style bien à lui. Ce projet original est un mélange d’influences punk et africaines. Voici le titre « Trip With Me » issu de leur dernier album « No Guns More Drums » sorti en tout début d’année.

Sylvan Esso – « Dreamy Bruises »

Sylvan Esso est un duo qui nous vient de Caroline du Nord composé de la chanteuse Amelia Meath et du producteur électro Nick Sandborn. Ils délivrent une musique électro-pop sensuelle et sortent leur tout premier album éponyme le mois dernier. Je vous le recommande chaudement.

Phoria – « Atomic »

Ce quintette originaire de Brighton en Angleterre en est déjà à son troisième EP avec le tout dernier « Display » sorti en juin dernier. On retrouvera aisément les influences de Radiohead sur ce titre que je vous laisse découvrir.

The Roots – « Understand »

On ne présente plus The Roots mais ils font toujours parler d’eux. En cause, la sortie de leur dernière galette « …And then You Shoot Your Cousin » au mois de mai dernier. On retrouve toujours ce bon hip-hop alternatif dont ils ont le secret et ce morceau choisi pour vous ne déroge pas à la règle.

Al’Tarba – « The Sleeping Camp »

Ce beatmaker toulousain n’en est pas à sa première production avec ce nouvel EP « The Sleeping Camp » sorti sur le label associatif Banzai Lab en avril dernier. Bien connu dans le milieu abstract hip-hop et épaulé par son acolyte scratcheur DJ Nix’on, il nous livre ici un titre électro à la Wax Tailor sur un fond de guitare acoustique tsigane.

Bonus Track:

Caribou – « Can’t Do Without You »

 

 

Tom Vek de plus en plus inspiré!

tom_vek

Thomas Timothy Veron- Kell alias Tom Vek est un artiste londonien né le 10 mai 1981 à Honslow (Londres). Diplômé d’une école d’art graphique, il baigne également dans l’univers musical depuis son plus jeune âge, notamment aux côtés de son père guitariste qu’il accompagnait à la basse et à la batterie dans leur garage. Lorsque sa famille acquiert un radio-cassette-enregistreur à l’âge de 14 ans, il commence à enregistrer ses propres compositions qu’il confiera à Alex Cooper, batteur du groupe « Katrina And the Waves » et aussi ami de la famille. Ce dernier lui permettra alors de sortir son premier LP « We Have Sound » sur le label Tummy Touch en 2005. Influencé par les artistes grunge de l’époque tels que Smashing Pumpkins et Pear Jam, cet album est orienté garage-rock agrémenté de quelques touches électro. Certains titres me rappellent un certain Beck sur l’album « Mellow Gold » sorti en 1994.

Il faudra ensuite attendre six longues années pour découvrir son nouvel opus « Leisure, Seizure » sorti en 2011 chez Island Records. Six années pendant lesquelles le petit génie, compositeur et multi-instrumentiste (basse, guitare, batterie, clavier, etc.), se cherche un style en favorisant un rock plus orienté électro-dancefloor. C’est un véritable tournant, Tom Vek marie de très belle manière toutes ces influences et on commence à voir émerger un One-Man-Band qui a du chien. Vous pourrez écouter le très bon titre « Aroused » et apprécier tout autant le clip précédemment publié ici par Mathieu.

Plongé dans son imaginarium, il continue sur sa lancée et il ne lui prendra cette fois que trois ans pour donner naissance à son tout dernier album « Luck » sorti en juin 2014 sur le label indépendant Moshi Moshi Records basé à Londres. Ce disque sera entièrement enregistré par les soins de Tom Vek en personne et le résultat est… comment vous dire… Un bijou, une perle qui s’écoute de A à Z sans interruption, qui vous donne le modjo et vous transporte sur le dancefloor sans hésitation. Je ne m’en lasse pas. C’est un aboutissement, Tom Vek à trouvé son crédo et l’exploite à merveille. Il dit s’être inspiré des samples de batteries de Dj Shadow et du rock des Deftones pour ce nouvel opus. Si vous lui demandiez de se décrire il répondrait ceci : “I’m like a punk-rocker trying to make hip hop, basically, but I’ve only got a drum kit and a guitar and one keyboard”. Tout est dit ou presque…

Voici une sélection de titres de l’album « Luck« , accompagné de l’excellent clip « Sherman (animals in the jungle)« . Je vous glisse également l’extrait « C-C » en vidéo issu de son premier album.

Le retour de G-Unit et Chinese Man en bonus.

G-Unit

C’est officiel, G-Unit, le groupe Hip-Hop de 50 Cent est de retour et devrait sortir un nouvel album courant 2014! Depuis la sortie et le piètre succès de leur dernier album « T.O.S » (Terminate On Sight) en 2008, le collectif n’avait plus pointé le bout de son nez. Il faut aussi rappeler que les membres qui le composent s’étaient pris le bec à plusieurs reprises, ce qui avait conduit à leur séparation en 2012. Mais voilà, lors du festival Hot 97 Summer Jam 2014, ils sont apparus ensemble sur scène pour interpréter leurs anciens succès ovationnés par le public. En attendant la sortie de leur nouvelle galette, voici deux titres déjà publiés sur la toile dont leur premier clip dans lequel on retrouvera tous les clichés d’un bon Hip-Hop US.

Membres: 50 Cent, Lloyd Bank, Kidd Kidd, Tony Yayo, Young Buck.

Bonus Track: Chinese Man

Courant d’Air #1418

Courant d'Air #1418

Le Courant d’Air de cette semaine vous permettra de découvrir des artistes venus des quatre coins du globe proposant aussi bien de la pop, de l’électro et du rock sous toutes leurs coutures.

Voici un échantillon de 6 titres accompagnés d’une brève description pour satisfaire votre curiosité:

Beaty Heart – « Kanute’s Comin’ Round »

Ce trio londonien de Peckham nous propose ici un titre haut en couleurs tant d’un point de vue musical que visuel comme l’illustre leur clip. Leur tendance indie-pop se révèle sur un fond de musique world en tout point orignal. Leur premier LP « Mixed Blessings » devrait voir le jour au mois de mai prochain.

Thief – « Closer »

C’est le nouveau projet de PJ Wolf, autrefois connu sous le nom de « Thief Urban« . Cet artiste australien résidant à Sydney nous livre son premier EP du même nom, sorti en Mars 2014 chez Rabble Records. Ce titre synth-pop est un petit bonheur. La voix de PJ Wolf combinée aux beats électro vous entraîneront volontiers sur le dancefloor.

Vendredi – « Chiara »

Ce projet naît de la rencontre de Pierre Elie Robert et de Charles Valentin un Vendredi de Février 2012. Ce duo parisien s’inspire des influences classique-baroque de l’un et techno-house de l’autre. Il nous dévoilent ici un titre de leur premier EP intitulé « Veneris Dies » sorti sur Nø Førmat records. Une petite perle électro bien planante.

Lucius – « Nothing Ordinary »

Ce quintette originaire de Brooklyn vient de sortir son premier album « Wildewoman« . Le duo de chanteuses (Jess Wolfe & Holly Laessig) qui compose le groupe d’une seule voix, vous transporte dans un univers girl’s band des années 70 sur un fond pop-rock bien balancé. Ce titre en est le parfait exemple.

Plastic Flowers – « Summer Pop »

George Samaras et Angelos Paschalidis sont à l’origine de ce projet dream-pop et nous viennent de Thessalonique (Grèce). En tout cas c’est certain, leur musique ne connaît pas la crise! Ils viennent de signer leur premier LP « Evergreen » chez Crash Symbols et Inner Ear dont voici un petit extrait.

Petit Bonus:

La Cafetera Roja – « Dubstep Master »

Groupe cosmopolite basé à Barcelone, La Cafetera Roja vient de son sortir son nouvel album « Refugi Tape » en mars dernier. Voici un titre extrait de cet opus illustrant bien leurs influences trip-pop et hip-hop dans un clip d’animation à partir de matériaux simples tels que papiers, cartons, laines, etc.

Le Vasco

le_vasco_epLe Vasco est un groupe français qui nous vient de l’Essonne. Il a beaucoup fait parler de lui en 2013 et commence l’année 2014 avec beaucoup d’ambition comme en témoigne la sortie de leur nouvel album « Passion Things« . Le groupe est composé de 5 membres: Louise (chant), Baptiste (guitare), Nicolas (saxophone), Raphaël (sampler) et Niels (clavier). Leurs influences sont multiples et variées, de « Death Grips » à « James Blake« , en passant par « Odd Future » ou encore « Flying Lotus« . C’est pourquoi nous aurions tort de classer Le Vasco dans un tiroir musical bien défini. Pour faire court, le groupe s’inspire majoritairement des styles pop-rock, trip-hop, punk et hip-hop… De quoi aérer vos oreilles!

Le Vasco est né d’une collaboration qui dure depuis plus ou moins 5 ans maintenant. Avant cela, le groupe comprenait également un batteur et donnait davantage dans le Funk/Soul. Alors comment s’est opéré un tel bouleversement? Les membres de ce projet sont tous issus du conservatoire de musique (Jazz) et c’est notamment au travers de l’enseignement des musiques improvisées, animé par Marc Baron, que leur approche a profondément évoluée pour s’affranchir des codes musicaux. Ils ont alors abandonné leurs projets amateurs respectifs pour se consacrer entièrement à une toute nouvelle expérience. Expérience qui prendra par la suite le nom de « Le Vasco« , inspiré d’une pièce de théâtre de Georges Chiadé « Histoire de Vasco« , écrite dans les années cinquante.

Ils sortiront ensuite leur premier EP « Le Vasco » fin 2012. Cet EP au style atypique et dynamique, portera très vite ses fruits car le groupe est rapidement repéré et sollicité pour participer au « Printemps de Bourges » puis aux « Transmusicales » de Rennes. Le Vasco sera également sélectionné par le « Fair 2014« , au même titre que « Fauves », et bénéficiera donc d’un accompagnement professionnel tout au long de l’année 2014 pour mener à bien le projet. Les groupes tels que « La Femme » et « Stupéflip » ont également été sélectionnés par le passé (dédicace a tous les lapins au passage!).

Le Vasco créé ses titres en laissant chaque instrument s’exprimer un à un, jusqu’à obtenir une ambiance qui ne correspond à aucun code mais simplement aux goûts du groupe. Louise s’inspire ensuite de cette nappe pour y apposer ses paroles d’une voix qui s’adapte aussi bien au punk qu’au trip-hop. C’est ainsi que naîtra leur premier album fin 2013 « Passion Things« . Toujours inclassable… Toujours fascinant…

Pour les découvrir et vous faire une idée du talent qui se cache chez Le Vasco, je vous invite à visiter leur site levasco.com, sur lequel vous retrouverez l’ensemble de leur discographie en téléchargement gratuit. En attendant, nous avons sélectionné 3 titres qui donnent un bel aperçu de la patte Le Vasco