Courant d’Air #1426 – La Cité des Hommes

Courant d'Air

En pleine coupe du monde, pourquoi ne pas se laisser entraîner par un Courant D’Air So Brazil a travers extraits de la BO de la série La cité des Hommes (Cidade dos Homens). Cette excellente série brésilienne a été diffusée entre octobre 2002 et décembre 2005 et a connu très grand succès outre atlantique.  Elle raconte l’enfance et l’adolescence d’Acerola et de Laranjinha (« petite orange »), deux meilleurs amis qui habitent dans une favela de Rio de Janeiro.

Composée en 5 petites saisons (19 épisodes de 30 minutes), cette série vous captive en suivant la débrouille et les rêves des deux protagonistes dans cette univers si particulier… La musique variée et omniprésente nous plonge littéralement dans l’ambiance et la culture brésilienne… On y retrouvera, entre autres, O Rappa, Marcello D2, Bezzera da Silva, Jovelina Pérola Negra, Ratapé… En écoute je vous propose donc une petite sélection de titres, qui je l’espère, vous donnera envie d’aller plus loin!

Publicités

Quentin Tarantino – « Bandes Originales »

Tarentino

Le 16 janvier 2013, le dernier film de Quentin Tarantino, Django Unchained, sortait en salle, l’occasion de faire un petit zoom sur ce mélomane.

La musique tient une place très importante dans chacun de ses films. On peut considérer que chaque bande originale de ses films est bien plus qu’une simple compilation, c’est une construction comme de véritable mix. Il préfère utiliser des morceaux existants plutôt que de laisser la composition à autrui pour construire son univers. Dans ses bandes originales, on retrouve des titres classiques mais aussi des dialogues (par exemple : Ezekiel 25 :17, Zed’s Dead, Baby dans Pulp Fiction) qui donne du liant et de la vie à la B.O. On trouve aussi des titres ou compositions tirés d’autres bandes originales d’autres films (il a, par exemple, beaucoup utilisé des compositions préexistante de Ennio Morricone pour Inglourious Basterds).

Dans un entretien pour la BBC, Quentin Tarantino nous explique comment il compose ses bandes originales : « Une des premières choses que je fais quand j’ai une idée de film, quand j’écris un film ou quand j’en commence un, c’est que je plonge dans ma collection de disques et j’écoute des chansons, j’essaie de trouver la personnalité du film, son esprit. Cette musique que je cherche, c’est le rythme du film. Les musiques de génériques sont particulièrement importantes : j’essaie toujours de les trouver très tôt, quand j’en suis seulement au stade où je réfléchis à l’histoire. Je ne peux pas avancer tant que je n’ai pas trouvé la couleur musicale du début du film. J’ai toujours pensé que si mes B.O. marchent aussi bien c’est parce qu’elles sont simplement l’équivalent professionnel d’une mixtape que j’aurais faite pour vous à la maison”.

En piochant dans de nombreux univers musicaux, il a su donner une seconde jeunesse à des titres oubliés. Je vous propose d’écouter une petite sélection de chansons tirées de ses bandes originales.

Réservoir Dog, Stuck in the Middle With You, écrite par Stealers Wheel.

Pulp Fiction : Bullwinkle Part II, The Centurians.

Kill Bill : Bang Bang (My Babys Shot Me Down), une chanson de Sony Bono écrite pour Nancy Sinatra.

Death Proof : Chick Habit de April March, reprise en anglais de « Laisse tomber les filles » écrite par Gainsbourg pour France Gall (le clip original est ici).

Django Unchained : Django de Luis Bacalov.