Interview des « Slow Sliders ».

14600990_1250576135016914_8591281751207919104_n

Entre deux prises de son et deux prises vidéo, les Slow Sliders, formation bretonne, a eu la gentillesse de nous accorder une interview. Nouvel album, nouveau clip, la suite de 2017, ils nous disent (presque) tout.

Messieurs bonjour. Tout d’abord, je vous laisse vous présenter, et ainsi nous préciser comment vous êtes venus à la musique (ou si c’est la musique qui est venue à vous).

Salut !

On est les Slow Sliders un groupe de quatre gars du Finistère (Victor, Axel, Clovis et Gwen). Pour le coup c’est moi Gwen qui me chargerai de répondre aux questions. En “porte parole”.

Du coup. Je dirais qu’on est venu assez simplement à la musique. A la base on était tous les quatre des gros fans de musique et on pratiquait déjà chacun un instrument avant de monter le groupe. Donc c’est peut être la musique qui est venu à nous. Comme vous préférez !

Comment vous êtes vous rencontrés, et qu’est ce qui vous a poussé à former le groupe?

Clovis Victor et moi c’était pendant nos années collèges. Quand on est rentré au lycée on a voulu monter un groupe de musique ensemble, allez savoir pourquoi ? Faut croire que ça nous paraissait cool ! Du coup arrivé au lycée on a cherché un deuxième guitariste pour compléter la formation. On a rencontré Axel et on lui a proposé, tout simplement.

Quelle sont vos influences? Vous revendiquez-vous d’un groupe, ou d’un mouvement en particulier?

On écoute beaucoup de truc différent. Après c’est difficile de déterminer ce qui nous influence vraiment. Qu’en on parle de nous les gens cite souvent Tame Impala, Mac Demarco, Grizzly Bear… ce genre de groupe. Si on veut parler de mouvement je dirais qu’on s’inscrit dans l’indie rock, ou pop. Comme vous préférez.

D’où vient votre nom d’ailleurs? Une connotation musicale?

Oui ! Ça vient d’un morceau de Van Morrison qui s’appelle “Slim Slow Slider”. C’est clairement un vieux truc de rockeur que de prendre un nom en référence à une chanson (Radiohead, Rolling Stones etc.). On était jeune, on a fait pareil.

J’ai pu voir que l’album et un clip étaient en cours. Quelques précisions sur les dates de sortie?

L’album est dans la boite, on attend les mixes… et c’est long. Pour ce qui est du clip on vient justement de finir de le tourner, une histoire de chien…

Malheureusement on est dans l’impossibilité de vous donner une date de sortie précise à l’heure qu’il est ! Mais rassurez vous, ça sortira en 2017 !

A titre personnel, je vous ai connus lors de la première partie des « Wedding Present » en novembre à Rennes (2 très bons concerts, cela dit en passant). Comment en êtes vous arrivés à tourner avec eux?

C’est la Route du Rock Booking, la division booking du festival qui nous a proposé cette date.

On ne connaissait même pas le groupe avant ça. Après on a fait une seul date avec eux du coup on peut pas vraiment dire qu’on ai “tourné” avec eux !

Les Victoires de la Musique viennent de donner les noms des retenus. Il y a quelque chose qui vous plaît dans le lot? Et plus généralement, quel regard portez-vous sur la musique française? Ce qui apporte une nouvelle question, pourquoi avoir choisi l’anglais pour vos textes?

Non pas vraiment… ah si peut être La Femme. Et encore ça fait pas vraiment l’unanimité au sein du groupe. Je viens d’aller jeter un œil pour le coup, parce qu’à la base j’étais même pas au courant, donc voilà… on s’intéresse pas spécialement à la scène française et encore moins à la musique promut par les Victoires de la Musiques. On va plus s’intéresser au groupe anglo-saxons en général. L’idée de chanter en anglais nous a toujours paru évident. C’est la musique qu’on écoutait du coup c’est la musique qu’on a voulu faire !

En cette période de vœux, un souhait musical pour 2017?

On aimerait bien sortir notre album, ça serait déjà bien !

Après si les artistes qu’on aime bien pouvait sortir des bons albums cette année ça serait parfait !

Non en vérité c’est presque toujours plus satisfaisant de découvrir des nouveaux artistes.

 

Si vous souhaitez découvrir le groupe, voici 2 vidéos, ils sont aussi écoutables sur Soundcloud.

Et si vous préférez vous faire une idée en live, 3 dates à retenir:

Le 25 janvier à Paris, le 26 à Rezé et le 2 février à Dijon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s