Kadebostany – « Pop Collection »

Kadebostany

Bienvenu en Kadebostany : pays imaginaire qui pourrait être situé entre la Syldavie et la Bordurie d’Hergé. Une des caractéristiques de ce pays est sa fanfare : « The National Fanfare of Kadebostany » récemment rebaptisé simplement « Kadebostany« .

Créer en 2008 par leur charismatique président Kadebostan, la fanfare a pour but de développer la vie culturelle locale ainsi que de représenter le pays au-delà des frontières. Un premier album a vu le jour en 2011 qui sonna le début d’une grande tournée de plus de 100 représentations, du festival jazz de Montreux  au Mutek de Mexico ou encore au Wild Renate de Berlin.

Kadebostany

Fort de ce succès, la troupe est en train d’enregistrer un second album « Pop Collection » regroupant les meilleurs morceaux joués à la radio national kadebostranienne. Le premier single disponible, « Walking With a Ghost », avait déjà été posté il y a quelque temps sur Château d’Air…Mélange de fanfare, d’électro et de hip-hop, le président entouré de 3 musiciens et d’une chanteuse hip-hop surprend et séduit.  Le nouvel album est prévu officiellement pour octobre 2013 avec un concert en avant première au nouveau casino le 26 septembre.

En attendant sa sortie, vous pourrez découvrir ce groupe très original sur scène lors de deux festivals suisse( au Corbak Festival le 18 mai ou au Paleo Festival le 25 juillet)  ou à travers ces quelques extraits : « Walking With a Ghost », « Bugs & Flower » et « Kazak Rules » .



Courant d’Air #1316

Tumbleweed rolling

En cette belle journée toute ensoleillée, pourquoi ne pas profiter d’un petit Courant d’Air pour se rafraîchir en musique?
Voici donc le premier courant d’air qui inaugure le nouvelle rubrique hebdomadaire. Les Courants d’Air vont ainsi regrouper quelques chansons sur lesquelles nous n’avons pas fait d’article mais que nous tenions tout de même à vous faire profiter.

Lire la suite

Daily Vacation – « Yumaque »

Daily Vacation

« Yumaque » est le premier album du groupe luxembourgeois Daily Vacation sorti en octobre 2012 sur le label Chez Kito Kat Records. Cet album que j’apprécie énormément (plus on l’écoute plus on l’adopte) a reçu un bel accueil de la part des critiques comme par exemple celle des inrocks. Daily Vacation a été créé fin 2011 par Ralph Zeimet (aka Jerry Baldrian), Sebastian Lass (aka Jimmy Ginseng) et Mike Tock (aka Freddy Fennel) sur les cendres du groupe Fracture. En effet, depuis 2007  les 3 compères jouaient ensemble dans ce groupe de rock aux références kraut.

Daily Vacation - Yumake

Pour effectuer un changement de cap, ils décidèrent de changer de nom et de style musical : bienvenue à Daily Vacation. La musique du trio est désormais plus colorée, plus nuancée et a une teinte estivale. On pourrait la définir comme un mélange de krautrock,  electronica et de « surf tropical« . Les morceaux composant cet opus sont variés et inspirés du début à la fin. Au fil de l’écoute, on se laissera aisément balader, des morceaux mélodieux aux titres plus rythmés ou encore à l’ambiance estivale de  “The sky was the sea, a sunday morning” (commençant par un sample de vague) au titre plus psychedelic “Palm Desert Rotor”… Un savant mélange de plages électroniques, guitares et batteries vous attend!

Vous pouvez découvrir Daily Vacation sur leur blog, à travers de nombreuses photos à l’esprit californien, ou encore sur leur soundcloud…En attendant, je vous propose d’écouter 4 titres extraits de l’album « Yumaque » :

Rhume – « Tempête Dans Un Verre D’Eau »

Rhume

Hier je passais en revue les dernières nouvelles du web pendant que mes oreilles étaient occupées à voguer de morceaux en morceaux sur le « Stream » de mon Soundcloud. C’est alors, à la faveur d’un volume sonore (trop?) élevé, qu’un certain Rhume agresse mes oreilles avec « Tempête Dans Un Verre D’Eau ». Passées les premières secondes de stupéfaction, il faut se rendre à l’évidence : ce titre est jouissif!

Rhume - LP

Un rythme électronique saccadé et efficace sur lequel viennent se poser des paroles hip-hop bien senties et totalement décalées. Dans un article, Les Inrocks parlent de « Hip-hop cramé, lessivé, déglingué«  et c’es plutôt vrai. En fait, ça me fait penser à un étrange mélange de Stupéflip, SvinkelsAbstrackt Keal Agram et Klub des Loosers… Bref j’adhère.

Ca tombe bien car Rhume, qui est un duo qui nous vient de Dax, a un EP album qui sort le 22 avril et qui est d’ailleurs déjà disponible en écoute sur leur Bandcamp. Il regroupe des morceaux enregistrés entre 2005 et 2011. Il y a également un coté rock dans les autres titres et je vous encourage à aller les écouter pour vous faire une idée. En attendant voici 2 morceaux à écouter sans modération.

Plan B – « ill Manors »

Plan B

Plusieurs mois après sa sortie en Angleterre, le premier long métrage de Ben Drew, alias Plan B, arrive dans les salles françaises. Mélange entre chronique sociale et thriller, « ill Manors » raconte la vie violente du quartier difficile Forest Gate à l’Est de Londres ou le chanteur a grandi. A cette occasion je vous propose de découvrir le dernier album éponyme de ce britanique talentueux.

Plan B - Ill ManorsPlan B s’est fait connaitre en juin 2006 avec un premier album « Who Needs Actions When You Got Words » acclamé légitimement par la critique. L’utilisation de guitares, des  paroles controversées ainsi que son attachement à la classe ouvrière lui ont valu le surnom de l’Eminem anglais. On pourra retrouver dans cet excellent album les titres « Dead and Burried », « Sick 2 Def » ou encore «Tough Love » … Quatre ans plus tard, dans son second album « The Defamation of Stricland Banks », Ben Drew surprend en prenant un virage soul caractérisé par les titres « She Said » ou « Prayin », s’éloignant ainsi de son premier opus. Cet album, pas mon préféré, atteindra les sommets des charts anglais au moment de sa sortie en 2010.

« ill Manors » est donc son troisième album, peut-être le plus abouti marquant le retour de l’artiste à ses origines rap acompagné de deux chansons aux influences soul (« Playing With Fire« , « Deepest Shame« ). Il signe un album brut, efficace, et captivant. La première chanson explosive « Ill Manors » donne le ton de l’album… S’en suit deux titres, « I Am The Narrator » et « Drug Dealer » qui vous convainc d’écouter l’album en entier (soundcloud Plan B) ou vous pourrez alors découvrir le prochain single « Lost My Way« . Ben Drew n’hésite pas a utiliser les répliques et son du film commme dans « Great Day for a Murder » ou « Pity the Plight » ou il a convié le poète punk anglais John Cooper Clark pour évoquer les pulsions et la solitude que peuvent ressentir les jeunes de ce quartier… Voici donc quelques extraits qui prouvent que le rap anglais n’est pas mort! 

Portugal. The Man – « Evil Friends »

Portugal The Man

 Portugal. The Man était à la base le side project de John Gourley et Zachary Carothers, 2 américains originaires d’Alaska et installés à Portland depuis 2004. Le groupe a pris un peu de bouteille puisqu’ils ont déjà sorti 7 albums. Plusieurs petits labels indépendants, quelques albums auto-produits et depuis 2010 chez Atlantic records, le groupe aime visiblement le changement. Sa composition a également évolué au fil des années. Tous ces changements ont plutôt été positifs au groupe qui a ainsi pu faire mûrir sa musique aux accents rock/pop psychedelique au gré de leurs expérimentations. Cela donne des albums ayant chacun sa propre atmosphère. Il y a tout de même une chose qui ne change pas, c’est la voix immédiatement reconnaissable de John Gourley qui d’ailleurs a été distingué pour cela en 2008 par la presse alternative américaine.

Portugal the Man - Evil Friends

Début février, Portugal. The Man annonce travailler sur son huitième album et nous donne le nom du producteur : Danger Mouse! Cela ne qu’être de très bon augure puisque ce monsieur est plutôt légendaire et a une fâcheuse tendance à réussir tout ce qu’il entreprend.
Un mois plus tard, Portugal. The Man nous offre le clip de « Evils Firiends« , le premier extrait du futur album. Filtre vert façon vision nocturne, cagoules et motoneiges sont de sortie pour une ambiance un peu décalée mais qui fait finalement référence à pas mal de thèmes / codes utilisés par le groupe dans ces clips précédents. Après une intro toute douce sur laquelle John Gourley pose sa voix, on passe aux choses sérieuses en accélérant le rythme. Une envie de bouger et de sauter partout nous envahit directement, pas de doute ça motive et ça marche du tonnerre !

L’album sort le 4 juin prochain et il y a fort à parier qu’il devienne un incontournable de l’été. En attendant, voici le clip de « Evils Friends » suivi de 2 autres pour un meilleur aperçu du groupe.

Lire la suite