Fauve ≠ « Kané »

fauve

« On est tellement à être un peu bancals, un peu bizarres : connards mystiques, losers au grand cœur, prostituées rêvant du prince charmant, déments en quête du feu sacré, trouducs hallucinés, adorateurs des trois piliers… « . C’est par ces paroles nonchalamment postées sur leur soundcloud que Fauve, collectif parisien déjà plébiscité pour son talent dans le maniement du verbe, a choisi de se présenter à la face du monde. Il a toute notre attention.

Fauve est donc un collectif parisien composé de cinq membres (quatre musiciens, un cinéaste) approchant la trentaine, qui en quatre chansons publiées gratuitement sur internet et quelques concerts, ont su créer l’évènement, et surtout la frustration d’en vouloir toujours plus. Depuis la publication, en 2012, des titres « Kané » et « Sainte-Anne», qui signe leur véritable acte de naissance sur la planète de la notoriété, le groupe a pris une réelle ampleur. La presse s’en fait l’écho, et suite à un concert du 3 janvier à l’International, Le Monde se fend d’une tribune élogieuse qui marque un tournant dans la visibilité du groupe.

Toutefois, là où plusieurs artistes auraient brulé les étapes, le quintet prend son temps pour construire leur projet, refusant pour le moment différentes propositions de label.

La musique de Fauve est un mélange entre mélodie délicate et un texte frappant et acide. La vidéo fait partie intégrante de leur collectif, un des cinq membres du groupe est en charge de cela. En attendant de suivre leur progression et la prochaine publication d’un EP au printemps, je vous propose d’écouter « Kané » et le titre récent « Nuit Fauve ». Les autres titres sont disponibles sur leur chaine youtube.

Publicités

Cristobal Tapia De Veer – « Utopia Theme »

utopia

Utopia est une série britannique dont la première saison vient d’être diffusée sur Channel4. C’est un thriller dont le point de départ est justement « Utopia », une bande dessinée mystérieuse. 5 fans qui se sont rencontrés sur un forum, doivent se réunir car l’un d’entre eux vient de mettre la main sur le manuscrit inédit du second tome jamais publié. Malheureusement pour eux, ce manuscrit intéresse également une organisation secrète dont les ramifications semblent s’étendre à toutes les sphères du pouvoir.
Le groupe se retrouve traqué par une bande de tueurs qui recherche également une mystérieuse Jessica Hyde (« Where is Jessica Hyde? »). Obligés de courir constamment pour rester en vie, le groupe va tout faire pour essayer de percer le mystère qui entoure Utopia.

Outre le fait que la série soit bien ficelée avec son intrigue conspirationniste et surtout son côté décalé typiquement anglais, j’ai trouvé que la bande-son soutenait remarquablement bien le tout. Elle a été composée spécialement pour la série par le chilien Cristobal Tapia De Veer. On retrouve d’ailleurs dans ses compositions des sons issus de la série elle même comme par exemple le souffle lourd d’un des tueurs. Sa musique d’ambiance donne vraiment une dimension supplémentaire à la série. La BO devrait sortir en mars car les morceaux sont toujours en cours de finalisation. Néanmoins Cristobal Tapia De Veer publie régulièrement ses compositions sur son Soundcloud. Il vient d’ailleurs de sortir un single reprenant le thème principal et que vous pouvez écouter à la fin de cet article.

Au delà de la cette série, je trouve que les thèmes des séries anglaises sont pratiquement toujours de très bonne qualité. A titre d’exemple on peut citer la musique de Murray Gold qui a magnifiquement réinterprété le thème de Doctor Who pour le lancement de la nouvelle version de la série avec l’aide du BBC National Orchestra of Wales. C’est également lui qui s’est occupé de la musique du générique de Shameless.

Et vous? Quels sont les musiques de séries anglaises que vous préférez?

Electric Guest – « Mondo »

Electric Guest

Pratiquement un an après la sortie de leur premier album « Mondo », le groupe californien revient avec le clip de « The Bait », avec pour toile de fonds la grande dépression des années 30. Retour sur cet album qui a fait beaucoup parler de lui, avec pour passeport le nom de son producteur, Brian Burton, alias Danger Mouse.

Electric Guest, à la base duo de Los Angeles, est composé de Asa Taccone (voix) et de Matthew Compton (batterie), évolue en quatuor dès 2011, année ou Todd Dahlhoff (guitare, basse) et Tory Dahlhoff (claviers) rejoignent le groupe. C’est au détour d’une rencontre fortuite que va réellement naitre l’album « Mondo », fruit d’une collaboration féconde entre un groupe prometteur et un producteur de talent. Alors que Asa Taccone fait écouter à son frère quelques morceaux au téléphone, il passe le combiné a un certain Brian : « J’ai fait écouter ma chanson à ce mec sans savoir qui c’était et il m’a dit : c’est cool ce que tu fais, tu devrais m’envoyer d’autres morceaux ».

Brian Burton, alias Danger Mouse, auteur-compositeur-producteur est particulièrement connu pour avoir produit Gorillaz, Beck, The Black Keys, Gnarls Barkley et auteur des superbes Broken Bell, Ghetto Pop Life, Rome. Il intervient également comme musicien sur la plupart des morceaux de « Mondo ».

A l’écoute de cet album, sa signature est facilement reconnaissable dans l’agencement des différents morceaux. Cet opus est un condensé de pop sous influence de folk, rock indépendant et hip-hop. On y retrouve des refrains accrocheurs et des mélodies mélangeant funk et pop. Je vous recommande tous spécialement les morceaux énergiques, « The Bait » ou « This Head I Hold » ou encore le superbe titre « Amber ».

Electric Guest tourne actuellement en Angleterre, pour les voir en France, il faudra surement attendre les beaux jours et leur lot de festivals.



Si vous voulez d’autres chansons allez sur ce premier article sur Electric Guest.

Matmos – « Marriage of True Minds »

Matmos - The Marriage of True Minds

« Marriage of True Minds« , sorti le 18 février 2013, est le 9eme album de Matmos. C’est l’oeuvre de M.C. Schmidr et Drew Daniel, 2 américains qui se sont rencontrés dans les années 90. Le groupe produit une musique électronique expérimentale enrichie par de nombreuses collaborations avec des amis musiciens. Matmos est relativement connu pour avoir travaillé avec Björk sur les albums Vespertine (2001) et Medúlla (2004). Ils ont intégrés le groupe de l’artiste islandaise en l’accompagnant sur 2 tournées mondiales. Une des particularités du groupe est d’inclure dans sa musique des sons issus de sources aussi variées qu’improbables. Cela donne des albums conceptuels comme « Chance to cut is chance to cure » (2001) enregistré avec des sons d’opérations chirurgicales ou encore « Met life : Rat relocation program » (2003), basé sur le rat qui squattait leur appartement.

« Marriage of True Minds » est quant à lui basé sur… la télépathie! Daniel et Schmidr ont adapté l’expérience Ganzfeld; sensé prouver scientifiquement l’existence de la télépathie. Ils ont tenté de projeter leurs pensées dans les esprits des cobayes puis ils se sont servis des enregistrements vidéos et sonores des sessions comme base pour la réalisation de l’album (plus d’infos par ici et en anglais). Le résultat est plutôt surprenant, intimiste et psyché. Les 2 premières chansons de l’album : « You » et « Very Large Triangles« , fonctionnent comme des invitations à plonger plus profondément dans l’album. La suite est plus torturée et moins évidente mais vaut tout de même le coup d’oreille.

« Marriage of True Minds » fait parti de ces albums secrets et confidentiels qui s’écoutent seul, forts et de préférence au casque pour en apprécier les subtilités (et éviter un conflit de voisinage). C’est une musique expérimentale et pas forcément facile d’accès pour tout le monde. Néanmoins cet album vaut le coup qu’on s’y attarde afin de percevoir l’étrange énergie qu’il recèle et se croire, l’espace d’un instant, cobaye de l’expérience.

Voici donc les 2 premières chansons de l’album ainsi qu’un morceau de « Civil War » (2003) où Matmos donne dans la musique moyenâgeuse (!!!).

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Matmos, je vous conseille l’excellente interview réalisée par Gonzaï.

.

[Playlist] Cumulus #01

cumulus#01-playlist

Voici donc la première playlist Soundcloud de Château d’Air ! Elle répond au doux nom de « Cumulus #01 » et regroupe 12 titres de groupes dont nous avons parlé dans différents articles. Ce premier opus très éclectique ouvre la voix à une nouvelle rubrique « Cumulus » qui arrivera très prochainement et qui se composera de compilations thématiques -ou pas. Comme nous sommes sympa… nous vous l’avons également mise à l’écoute à droite de la page d’accueil.
Voici donc la tracklist de Cumulus #01 :

01 – Dark Dark Dark – Who Needs Who
02 – Sufjan Stevens – Chicago
03 – Pegase – Dreaming Legend
04 – Pulp – After You
05 – Tourism – City Never Sleeps
06 – Chill Bump – The Eponym
07 – Les Poppys – Non Non Rien N’a Changé
08 – Stealers Wheel – Stuck In The Middle With You
09 – Centurians – Bullwinkle Part II
10 – Nancy Sinatra – Bang Bang
11 – April March – Chick Habit
12 – Paleman – Slither

 

N’hésitez à visiter nos toutes nouvelles pages Twitter, Soundcloud & Google+.

-Rodrigue et Mathieu-

A$AP Rocky – « Long.Live.A$AP »

a$ap rocky

A$AP Rocky, de son vrai nom Rakim Mayers, est un jeune rappeur américain né en 1988 à Harlem. Il vient de sortir son premier album officiel « Long.Live.A$AP » très attendu outre manche. En effet, le jeune homme a signé en 2011 un contrat de 3 millions de dollars avec Sony Music en 2011 sans aucune publication officielle. On pouvait retrouver quelques chansons mises en ligne et regroupées plus tard sur une mixtape « Live.Love.A$AP ». La sortie de son premier album officiel a été repoussée plusieurs fois en 2012 pour paraitre finalement début 2013, plus d’un an après la signature de son contrat :

“Je sais que les gens m’attendent depuis longtemps mais j’ai sorti une grosse mixtape fin 2011 (Live.Love.A$AP – ndlr). Je la considère comme un album à part entière. Elle a eu beaucoup de succès, ça a démultiplié les attentes. Mais il fallait quand même prendre le temps de construire un projet cohérent.”

Avec ce très bon album Hip-Hop, A$AP Rocky est à la hauteur des attentes qu’il a suscité, retour sur investissement réussi. Le fer de lance du collectif new-yorkais A$AP Mob (les membres s’appellent A$AP …) a su convaincre de nombreux noms pour l’accompagner sur différents titres : Santigold, Drake, Danger Mouse… Dans cet opus, on retrouve son flow accompagné par des instru très variés.

Je vous propose d’écouter deux titres des 16 morceaux qui composent ce premier opus. Le premier « F**kin’ Problems » (deuxième single du disque), sortie en octobre 2012, réuni A$AP Rocky, Drake, 2 Chains et Kendrick Lamar pour un résultat qui les classe parmi une des meilleures chansons 2012 des classements US. La seconde « Phoenix », que j’apprécie tout particulièrement, est produite par Danger Mouse.

A$AP Rocky se produira le 30 mai au Bataclan à Paris.