Paleman – « Slither »

Paleman - Slither

Paleman est un jeune anglais de Manchester parti en septembre dernier à Londres pour se perfectionner à la batterie de Jazz. En parallèle, il met en ligne sur son compte Souncloud des morceaux d’un tout autre genre. En effet Paleman nous concocte un univers Deep-House/Techno qui fait la part belle aux percussions et qui rappelle des sonorités 90’s dans le meilleur sens du terme.

Il sera d’ailleurs en concert le 05 Avril à la Machine du Moulin Rouge à Paris.

Publicités

Pegase – « Dreaming Legend » & « The Bad Side Of Love »

Pegase - "Dreaming Legend" & "Without Reasons"

Pegase est un projet personnel de Raphaël D’Hervez, membre du groupe nantais Minitel Rose. Débuté en 2008 et après plusieurs remix, Pegase a sorti ses 2 premiers EP en 2012 : « Without Dreaming«  en avril et « Dreaming Legends » en novembre.

Par le biais de mélodies aux accents électro-pop sur lesquelles il prête sa voix, Pégase nous livre un univers personnel fascinant, empreint de nostalgie et propice à la rêverie ou à l’introspection, c’est selon. « J’aime composer des chansons qu’on peut trouver tristes un jour, heureuses le lendemain » livre-t-il dans une interview pour lexpress.fr.

Ci-dessous voici les clips très soignés de « Dreaming Legend » et de « The Bad Side Of Love » qui, je l’espère, sont les préludes à un magnifique album en 2013. En attendant, vous pourrez toujours profiter de Pegase accompagné de 4 musiciens qui seront sur les routes de France cette année.

Quentin Tarantino – « Bandes Originales »

Tarentino

Le 16 janvier 2013, le dernier film de Quentin Tarantino, Django Unchained, sortait en salle, l’occasion de faire un petit zoom sur ce mélomane.

La musique tient une place très importante dans chacun de ses films. On peut considérer que chaque bande originale de ses films est bien plus qu’une simple compilation, c’est une construction comme de véritable mix. Il préfère utiliser des morceaux existants plutôt que de laisser la composition à autrui pour construire son univers. Dans ses bandes originales, on retrouve des titres classiques mais aussi des dialogues (par exemple : Ezekiel 25 :17, Zed’s Dead, Baby dans Pulp Fiction) qui donne du liant et de la vie à la B.O. On trouve aussi des titres ou compositions tirés d’autres bandes originales d’autres films (il a, par exemple, beaucoup utilisé des compositions préexistante de Ennio Morricone pour Inglourious Basterds).

Dans un entretien pour la BBC, Quentin Tarantino nous explique comment il compose ses bandes originales : « Une des premières choses que je fais quand j’ai une idée de film, quand j’écris un film ou quand j’en commence un, c’est que je plonge dans ma collection de disques et j’écoute des chansons, j’essaie de trouver la personnalité du film, son esprit. Cette musique que je cherche, c’est le rythme du film. Les musiques de génériques sont particulièrement importantes : j’essaie toujours de les trouver très tôt, quand j’en suis seulement au stade où je réfléchis à l’histoire. Je ne peux pas avancer tant que je n’ai pas trouvé la couleur musicale du début du film. J’ai toujours pensé que si mes B.O. marchent aussi bien c’est parce qu’elles sont simplement l’équivalent professionnel d’une mixtape que j’aurais faite pour vous à la maison”.

En piochant dans de nombreux univers musicaux, il a su donner une seconde jeunesse à des titres oubliés. Je vous propose d’écouter une petite sélection de chansons tirées de ses bandes originales.

Réservoir Dog, Stuck in the Middle With You, écrite par Stealers Wheel.

Pulp Fiction : Bullwinkle Part II, The Centurians.

Kill Bill : Bang Bang (My Babys Shot Me Down), une chanson de Sony Bono écrite pour Nancy Sinatra.

Death Proof : Chick Habit de April March, reprise en anglais de « Laisse tomber les filles » écrite par Gainsbourg pour France Gall (le clip original est ici).

Django Unchained : Django de Luis Bacalov.

Jon Spencer Blues Explosion – « Bag of Bones »

jon-spencer-blues-explosion-bag-of-bones

Jon Spencer Blues Explosion (rebaptisé Blues Explosion) a réalisé un sacré come-back en sortant l’album « Meat And Bone » en septembre 2012. En effet, le dernier album studio datait de 2004. Après ce break, « Meat and Bone » qui sonne comme un retour aux sources, a été très bien reçu par la critique (Pitchfork, Les Inrockuptibles, The Observer…)  Le groupe a prolongé en ce début d’année ce come-back avec le clip déjanté et psychédélique « Bag of Bones » (cf ci-dessous).

Blues explosion a été formé en 1991 à New York City par Jon Spencer (chant guitare), Judah Bauer (chant, guitare) et Russell Simin (batterie). Le groupe tire ses influences du blues, du rock garage, du punk blues et du noise rock. Jon Spencer Blues Explosion est l’un des groupes de rock n’roll les plus influent des années 90, souvent imité, jamais égalé. Au cours de ces 20 ans, Blues explosion nous a gratifié de nombreux album studio (Jon Spencer Blues Explosion, Orange, ACME, Plastic Fang…) et de live enflammés. Le trio a aussi effectué de nombreuses collaborations avec des groupes au registre différents : Beck, Elliott Smith, DJ Shadow, Dan the Automator, Steve Albini  ou encore les Beastie Boys…

Ce trio, par ses excès, son énergie, son blues/punk/rock inimitable est devenu culte! Le lien de leur site internet est ici.

 

Pulp – « After You »

Pulp - After You - This is Hardcore

Pulp est un fameux groupe anglais de rock alternatif (ou Britpop) formé en 1978 sous l’égide de Jarvis Cocker. C’est dans les années 90 que le groupe s’est fait connaître du grand public au Royaume-Uni grâce aux albums « His ‘N’ Hers« , « This is Hardcore » et « Different Class« . Habitué dès lors à squatter les tops des ventes outre-Manche, le groupe se sépare tout de même en 2003 suite à des dissensions. En 2011 le groupe se reforme pour donner une série de concerts jusqu’à fin 2012. Cocker a néanmoins déclaré que le groupe n’avait pas l’intention de produire d’album dans l’immédiat et que la réunion se terminerait avec le dernier concert annoncé.

Le 8 décembre dernier, lors de ce dernier concert dans son Sheffield natal, le groupe a décidé d’offrir un petit cadeau de Noël au public présent. Des cartons sur lesquels figuraient une adresse Internet ainsi qu’un code secret ont été distribués. Le lien, uniquement accessible le jour de Noël, permettait de télécharger « After You« . Cette chanson a été écrite aux alentours de 1999-2000 et il existe au moins un enregistrement de cette époque sur un EP qui n’est jamais sorti.
La version disponible le jour de Noël est en fait un nouvel enregistrement qui, selon Pitchfork, date de novembre dernier. La touche finale a été apportée en décembre par James Murphy de LCD Soundsystem (LCD Soundsystem – « Dance Yrself Clean »).
Cette chanson pop-rock envoûtante à souhait, est mâtinée d’une disco diffuse et funky sur laquelle vient se poser le timbre chaud et profond de la voix de Jarvis Cocker.

J’ai également ajouté le clip de « This Is Hardcore » avec sa sombre et dramatique histoire, illustrée par une esthétique vintage sexy et pleine de couleurs.

Qui sait, peut être que Pulp nous réserve des surprises pour 2013! En attendant, si vous voulez en savoir plus sur ce groupe, je ne peux que vous conseiller d’aller faire un tour sur leur page Wikipedia (en anglais) qui est très bien renseignée.

Dark Dark Dark – « Who Needs Who »

dark dark dark - who needs who

« Who Needs Who » est le troisième album du groupe Dark Dark Dark. Ce groupe folk est né en 2006 à Minnéapolis avec la rencontre de Nona Marie Invie et Marshall Lacount tous les deux pianistes et chanteurs. Tout au long de l’album nous sommes transportés par les mélodies à base de piano, de cordes, d’accordéon et par la voix de Nona Marie Invie. Un voyage dans le folkore américain. Pour résumé la musique de Dark Dark Dark est belle belle belle.

Je vous propose d’écouter par exemple la première chanson éponyme de l’album « Who Needs Who » ou la chanson atmosphérique « Hear Me » et de découvrir leur site.